Art Tribal Africain


Découvrez l'Art Tribal Africain


Nombreux sont les passionnés d’art tribal africain : simples curieux, collectionneurs, artistes ou galeristes, tous sont mués d’un même attrait pour cet art. Mystique et poétique, il retient l’attention d’un large public. En effet, le marché de l’art tribal africain est, aujourd’hui, florissant. Bien que de nombreux débats et controverses entourent ce milieu, sa reconnaissance n’est plus à prouver.

Pourquoi un site sur l’Art Tribal Africain ?


Si le marché de l’art tribal africain connaît un succès retentissant, cet art n’en est pas moins profondément méconnu. Qu’entend-on par art tribal ? Qu’est-ce qui différencie l’art africain traditionnel de l’art tribal africain ? Quelles sont les règles de ce marché ? Sur le site art tribal africain, vous trouverez toutes les réponses à vos questions. L’art tribal africain n’aura, ainsi, plus de secret pour vous.

Des articles approfondis et des sources fiables


Sur le site d'art tribal africain, nous publions des articles approfondis sur différents aspects de cet art. Nous nous efforçons de proposer des articles de qualité, issus de sources universitaires, fiables et vérifiées. Informez-vous de la meilleure manière sur l’art tribal africain en consultant le contenu de notre site, mis à jour régulièrement. Nos articles sont publiés de façon ponctuelle, afin de demeurer le plus qualitatif possible.

Art Tribal Africain

Masque vertical Wurkun/Bikwin

Ex-collection art tribal africain
De conception classique pour un masque dit d'"épaules" anthropomorphe, le torse étant figuré grâce à la base en caisson, un puissant cou en jaillissant, supportant la tête coiffée d'une crête. De fines scarifications se dessinent sur la visage, dont la lèvre supérieure porte l'empreinte circulaire d'un labret. Le centre des oreilles en cupules présente un orifice. Les petits mamelons groupés sur le panneau dépourvu d'ouverture pour les yeux pourraient symboliser des marques de cicatrisation. Les fibres végétales qui venaient se fixer aux perforations des contours permettaient de dissimuler intégralement le porteur.
Patine sombre, satinée, localement frottée de pigments ocrés.
Bon état général.
Les masques verticaux de cette nature étaient utilisés en procession par des groupes voisins, Wurkun/Bikwin , Mumuye, et Jukun, établis dans la moyenne Benoué. Ce type de sculpture, qui interviennent lors de maladies, de funérailles et de fêtes commémoratives, est nommé sukwava chez les Mumuye. Le porteur du masque le tient vraisemblablement en équilibre sur la tête, de façon à voir entre les deux planches. Ils sont associés aux cérémonies agraires dans le but de favoriser les récoltes, la santé, et la fécondité humaine. Litt. : "L'art et le Sacé en pays Mumuye" ; "Arts de la Vallée de la Bénoué" ed. Somogy.

Art Tribal Africain

Statue Bambara

Ex-collection art tribal africain allemande.
Spectaculaire morphologie pour cette figure africaine de "petite préférée", Nyeleni en Bambara, dont les pieds disparaissent dans une base circulaire. Un rythme anguleux, aéré, donne vie à cette statue. Patine brun nuancée et abrasée, fissures de dessication.
Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes et qui fait pousser les fruits de la terre. De grandes fêtes masquées cloturent les rites d'initiation de l'association dyo et le rituel du gwan des bambara dans le sud du pays bambara. Etalées sur une période de sept ans en ce qui concerne les hommes, elles sont moins astreignantes pour les femmes. Les nouveaux initiés fêtent alors, en groupes, de village en village, leur renaissance symbolique . Ce sont les fils des forgerons qui dansent autour de ces statues que l'on disposait en dehors des festivités regroupées sur un autel après les avoir huilées et décorées. Chaque effigie était porteuse d'un message dévoilé aux initiés.

Art Tribal Africain

Grand Masque Kongo

Ex-collection d' art tribal africain belge.
Masque africain Kakongo ou Vili . Ce type de masque aurait constitué l'apanage du nganga, prêtre-devin. Epaisse patine polychrome mate. Fendillements et abrasions.
Hauteur sur socle : 47 cm.
Ces masques médiateurs, également présents dans les processus initiatiques, étaient utilisés par les féticheurs au cours de rituels de guérison. Parallèlement, ils servaient aussi à identifier les individus qui, par leurs agissements, pouvaient perturber l'harmonie de la communauté. Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo , s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Le roi "ntotela" contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces.




3d8b6aa1-5ed5-4a4a-8c9c-24a81907d6a0 http://www.art-tribal-africain.fr/default.aspx