Art Tribal Africain


Découvrez l'Art Tribal Africain


Nombreux sont les passionnés d’art tribal africain : simples curieux, collectionneurs, artistes ou galeristes, tous sont mués d’un même attrait pour cet art. Mystique et poétique, il retient l’attention d’un large public. En effet, le marché de l’art tribal africain est, aujourd’hui, florissant. Bien que de nombreux débats et controverses entourent ce milieu, sa reconnaissance n’est plus à prouver.

Pourquoi un site sur l’Art Tribal Africain ?


Si le marché de l’art tribal africain connaît un succès retentissant, cet art n’en est pas moins profondément méconnu. Qu’entend-on par art tribal ? Qu’est-ce qui différencie l’art africain traditionnel de l’art tribal africain ? Quelles sont les règles de ce marché ? Sur le site art tribal africain, vous trouverez toutes les réponses à vos questions. L’art tribal africain n’aura, ainsi, plus de secret pour vous.

Des articles approfondis et des sources fiables


Sur le site d'art tribal africain, nous publions des articles approfondis sur différents aspects de cet art. Nous nous efforçons de proposer des articles de qualité, issus de sources universitaires, fiables et vérifiées. Informez-vous de la meilleure manière sur l’art tribal africain en consultant le contenu de notre site, mis à jour régulièrement. Nos articles sont publiés de façon ponctuelle, afin de demeurer le plus qualitatif possible.

Art Tribal Africain

Statue Metoko Kakungu

Ex-collection art tribal africain belge.
Cette statue africaine, stylisée, établie sur des pieds massifs, est gravée de rainures parallèles alternées représentant les cicatrices chéloïdiennes, également associées au statut du personnage, un digne vieillard ayant été victime de sorcellerie, kakungu. Les pupilles exorbitées, saillantes au centre de larges orbites, lui confèrent en effet un regard halluciné. De l'argile blanche a été frottée au creux des sillons, des pigments indigo sur l'envers, conférant une patine claire, grisée, à la sculpture. Manques et abrasions, longues fissures de dessication, patine d'usage veloutée. Statue cultuelle Kakungu appartenant aux Metoko et Lengola, peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société comprenant trois grades, le Bukota, structurait la vie quotidienne et accueillait à la fois des hommes et des femmes. Elle représente l'équivalent de l'association Bwami des Lega. Les sculptures jouaient un rôle au cours des cérémonies d'initiation, et étaient ensuite placées sur la tombe des initiés de grade élevé. Kakungu tout particulièrement était entouré d'autres objets sculptés en rapport avec les rites initiatiques et la circoncision. Chacune de ces figures disposait d'un nom, à l'instar des traditions lega.

Art Tribal Africain

Masque Guéré à mâchoire mobile

Ex-collection art tribal africain belge.
Les ont produit des masques africains qui sont le résultat de formes stylistiques imbriquées. Les Dan, au nord, et les du sud (groupe Krou comprenant les Guéré, les Wobé du nord-est et les du Libéria appelés Kran ou Khran), ont fait usage d'emprunts fréquents dus à leur proximité. Les étaient également réputés pour leur connaissance des plantes à usage thérapeutique. Avant les années 60, les masques, dont l'élaboration était inspirée par les visites des esprits au cours de songes, accompagnaient la plupart des activités telles que la guerre, la danse, le chant, la chasse. Chacun de ces masques portait un nom associé à sa fonction. Il demeurait la propriété du lignage du danseur. Ce lourd masque incarnerait un esprit redoutable, une puissance surnaturelle, celle de la forêt. Il apparaîtrait équipé de nombreux accessoires, lors de sorties nocturnes, éclairé par la lueur des torches. Le danseur pouvait actionner la partie inférieure du masque, telle une mâchoire. Une double paire d'yeux caractérise également cette pièce. Patine granuleuse localement pigmentée de rouge et de kaolin. 50 cm sur socle.
 Acquise par Guy Mercier, consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection d'art premier. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de sa collection est cependant issue de « cabinets de curiosité » qui ont foisonné dans les capitales européennes pendant les années 20. Elle provient en outre de galeries prestigieuses (Paris, Bruxelles, Londres, New-York), mais aussi d'achats auprès d'autres collectionneurs. Au décès de son grand-père au début des années 80, Jean-Charles Mercier a hérité de la collection dans son intégralité et a continué à l'agrémenter de nouvelles acquisitions durant une vingtaine d'années.

Art Tribal Africain

Figure de maternité Urhobo

Ex-collection art tribal africain belge.

Le thème de la femme allaitant son enfant forme un sujet fréquent dans la statuaire urohobo, idoma, afo et igbo. La sculpture incarnerait un edjo. Elle se démarque de la sculpture igbo grâce aux profondes scarifications faciales verticales. Patine croûteuse ocre jaune, localement écaillée. Base endommagée, érosions et fissures de dessication. Les Urhobos, vivant près du nord-ouest du fleuve du delta du Niger, forment le groupe ethnique principal de l'État du Delta parmi les 36 états de la République fédérale du Nigéria. Ils parlent le Urhobo, une langue du groupe Niger-Congo. Avec les Isoko dont l'art est proche, ils sont collectivement connus en tant que Sobo. Leurs grandes sculptures représentant les esprits de la nature, edjo ,ou des ancêtres fondateurs du clan, auxquels des sacrifices étaient offerts, étaient regroupées dans des sanctuaires au sein des villages. Ils produisent en outre des figures similaires aux ikenga des Igbo appelées iphri, ivwri ,de forme mi-animale mi-humaine. Elles personnifient l'agression masculine et sont destinées aux guerriers et aux notables. Toutefois après consultation avec le devin, de jeunes enfants peuvent également porter, attachés au cou, des iphri miniatures sous forme d'amulettes géométriques.




3d8b6aa1-5ed5-4a4a-8c9c-24a81907d6a0 http://www.art-tribal-africain.fr/default.aspx